On n’en demandait pas tant…

On n’en demandait pas tant…

Après un bon mois humide, les niveaux commencent tout juste à baisser. Le grand beau temps de la semaine dernières avec des températures estivales m’a donné envie d’une bonne journée au bord de l’eau.

Looking for real - money no - deposit free spins deals?. try this - roulette77monserrat.com

Départ samedi matin à 5h en compagnie de Jean-Baptiste, direction les Alpes. Deux heures de route plus tard, nous voilà arrivés. Le jour est bien installé. Nous nous équipons tranquillement : rien ne sert de courir… Nous sommes seuls et il fait beau.  On restera sur la bonne vieille technique du vairon. De toutes façons, la pratique de la pêche dans cette rivière ne peut pas se faire aux leurres durs ou à la limite aux leurres souples. Mais pour l’instant, nous ne sommes pas trop motivés à utiliser ces leurres. Parfois, les vraies valeurs d’une technique nous rappellent de bons vieux souvenirs.

Arrivés au bord de la rivière, les niveaux d’eau ont bien baissé depuis la dernière fois. Un gros avantage pour une prospection aux abords du cours d’eau.  Au premier poste, je laisse partir ma monture dans le courant, sans même donner un coup de sillon pour la faire vivre. Elle se fait intercepter un mètre plus bas.

La toute première!

La journée commence bien au premier passage.

On pêchera chacun notre tour des trous différents. Les truites se succèderont mais généralement de petits gabarits.  Nous nous enfonceront de plus en plus dans les gorges. C’est la deuxième fois que j’y vais et je suis ici dans mon élément.  Jean Baptiste, ici pour la première fois, est émerveillé.

Ici : un fort dénivelé!

Heureux comme un pape!

Aux confins de cette rivière se trouve une nature un peu plus préservée.

Un élément imprévu vient de se produire. La rivière est en train de monter très rapidement. Celle-ci devient un véritable torrent et il n’est plus question de pêcher. Le débit est trop important. Tout ceci en l’espace de quelques minutes a suffit pour nous mettre le moral dans les baskets…  C’est surement du à la centrale qui se trouve quelques kilomètres plus haut. Nous redescendons dépités à la voiture.

Il est déjà pas loin de midi et l’heure tourne très vite! Nous décidons de remonter beaucoup plus haut sur la rivière. Ici, les niveaux sont corrects. Je dis à JB de bien insister sur un poste. Les truites s’enchainent : 3 dans le même trou! Les touches sont franches et violentes. Ces dames sont hyperactives! C’est simple: tous les 2 mètres une truite.

La première d’une longue série!

 

 

 

 Dans ces moments-là, on ne dit rien et on pêche. Cela arrive très rarement. Tout peut s’arrêter d’un moment à un autre.

C’est l’heure du casse-croûte! On se repose un moment… Le temps devient lourd et menaçant : l’orage n’est pas loin. Nous voilà repartis. Je repêcherai une veine d’eau où JB en avait pris une juste avant et j’insiste un peu. Je la vois monter comme une balle, donne du mou et ferre! Je n’arrive pas à la contrôler. Elle remonte le courant et se remet à descendre comme une fusée. JB arrive à la filocher tant bien que mal. La rupture était proche… Dans une petite rivière, une belle truite au bout de la canne : ça déménage! Yes, yes, yes!!!

Et pourtant l’épuisette est grande!

 

Une fois sortie de l’épuisette, de sacrés points celle-ci!

 

On imaginait volontiers quelques truites mais la situation va bien au-delà! Il nous reste une petite demi-heure. On décide de monter plus haut pour pêcher 2 trous bien distincts. Résultat : 2 truites!

L’avant dernière

 

La dernière d’une super session

 

Je ne sais pas expliquer la frénésie alimentaire de ce jour… Peut être à cause de l’orage… Ceci restera un mystère. En tout cas, tous les poissons s’étaient donnés le mot et bien sûr tous en même temps.

Une fois rentrés au bercail, nous savourons une bonne bière(consommée avec modération bien sûr)!

 

@+ pour de plus belles aventures

écrit par Nokill69

Habitant de la région Rhône-Alpes, je suis un passionné de Dame fario. Je la traque aussi bien en plaine qu'en montagne et pratique la pêche aux leurres ou au toc. En bref, plus qu'une passion voire une addiction, je vis "pêche".

Articles similaires :

9 réponses à "On n’en demandait pas tant…"

  1. momo says:

    Comment ça donne envie

    Répondre
  2. Cypri says:

    Magnifique !
    Tout simplement génial !
    De belles truites dans une belle rivière, encore bravo !

    Répondre
    • nokill69 says:

      Merci pour ton commentaire! Cette rivière est dure à pêcher et difficile d’accès. C’est pour cela que les truites y sont en nombre. Parfois, on a de belles surprises dans de petites rivières. @+

      Répondre
  3. carole says:

    Jolis poissons!!

    Répondre
  4. jb says:

    c etait vraiment de la balle des km de truites sa cest bon dommage momo la prochaine fois tu nous monte car la moderation est vraiment un frein pour ce genre de sortie et le retour dur bises la prochaine sortie up 60!!!!!!!!

    Répondre
  5. vicking38 says:

    j’ai toujours au temp de plaisir de voir tes sortie pêche … bravo et merci pour cela

    Répondre
  6. peche-partage.fr says:

    Super environnement et de bien beau poisson en prime !

    Répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright - Naturellement Pêche

Naturellement-Peche.info, le magazine de pêche en ligne 100% naturel, écrit par des pêcheurs pour les pêcheurs

Sitemap