Escapade écossaise

Escapade écossaise

Seulement quelques jours de congés cet été alors ce sera l’Ecosse, en couple, avec mes deux inséparables cannes de voyage.

Une escale à Londres, deuxième atterrissage à Glasgow, une voiture de loc et c’est parti ; direction le nord ouest, les Highlands et ses 8 habitants au km2 (source wikipédia, certaines régions à l’extrême nord sont complètement désertiques)

Une nuit étape à Fort William (2H30 de Glasgow) puis ce sera trois nuits dans un hotel sur les rives du loch Assynt, à une petite heure de route au nord d’Ullapool.

Les petits imprévus

 

Le réseau routier écossais est assez simple..; premier conseil : ne surtout pas se fier aux prévisions du GPS.. quand il fonctionne.. (1H de route au GPS = 1H30 de route en réel).

 

 

 

Sur la route ..

ça commence à sentir bon !

 

de loch en loch

 

Arrivés en fin de journée à Inchnadamph, dépôt des valises et premier contact avec une jolie rivière qui nourrit le lac Assynt. L’accès aux lacs et rivières environnants est compris dans le tarif de l’hôtel, et ce sera pêche à la mouche  (la pêche aux leurres est acceptée dans le lac Assynt exclusivement). Nous longeons le lac et commençons à peigner l’embouchure aux leurres et bing premier contact, je sors un premier poisson, prête la canne à Audrey et rebing, ça commence plutôt bien !

Après les truites morvandelles, les brochets et lieux irlandais, Audrey et son premier poisson écossais

La première prise du séjour

 

Le lendemain, le patron de l’hôtel nous propose une pêche sur un « petit » lac, le loch AWE ; en sèche sur une petite barque bois. Je ne suis pas trop confiant en arrivant, je ne suis pas très coutumier de ce genre de pêche.

Et ce sera pourtant un festival de truites ! dans un cadre superbe ! Deuxième journée validée !

 

Troisième jour, Richard nous propose un autre lac, plus grand et plus protégé (15 minutes de marche au bout d’un chemin en pleine brousse).

Après quelques petits problèmes avec le moteur électrique (qui n’est pas conçu pour fendre la roche..), je sors quelques poissons mais la météo s’emmêle un peu..

Nous retrouvons la rive, Audrey s’essaye sur la rivière aval et nous découvrons une jolie cascade qui alimente un autre lac, j’ai les mains qui tremblent rien qu’à l’idée d’y poser ma mouche.

C’est quasiment un gobage par lancer, un festival de truites de toutes tailles (de 10 à 35 cm). Un grand merci à Zaza qui se reconnaitra, pour ses mouches.

Je me rapproche petit à petit de la cascade, découvre et devine la quantité de poisson à mes pieds..

Puis c’est le tour d’une truitelle, qui me fait un joli salto en gobant mon cdc ; je me retourne vers Audrey pour m’assurer qu’elle avait suivi la scène et reprend contact avec ce petit poisson.. qui est tanqué dans un mètre d’eau ?!

Petite hésitation avant de piger que ma truitelle vient de se faire gober à son tour ! çà remonte le courant direction la cascade, je bride, hum sur 14°/°°.. et je finis par apercevoir une maman truite bien dodue qui recrache à mes pieds la truitelle. Là je suis chaud bouillant J

En quelques minutes ma petite spin travel est montée, en toute illégalité ! Je veux voir ce poisson entre mes mains ! J’essaie trois ou quatre leurres, 8, 10, 12 cm et rien !! Puis Audrey devant mon agitation me glisse : « ils sont trop petits tes leurres ! ». J’ai bien un LS blanc à tête rouge que tout le monde connait.. mais il fait 23 cm ! un seul lancer suffira !

Jamais pris un aussi joli poisson !

Journée mémorable, la pêche, les paysages, mais aussi les moustiques ! Littéralement dévorés par des dizaines de moustiques, les midges ! qui attaquent en formation serrée ! ce sera le deuxième conseil : se renseigner sur les anti moustiques efficaces.

Le reste du séjour, sur Glen Afric, sera moins orienté pêche, avec tout de même un coup de mouche sur une rivière à saumons, avec comme seules prises deux petits smolts.

Très sincèrement, l’Écosse vaut le détour, l’accueil, les paysages, les lacs et rivières à perte de vue. Il ne faut pas hésiter à emprunter les chemins sans signalisation, ils vous mèneront à coup sur à un coin de pêche, un lodge ou un pub !

Budget :

Avion > très variable, environ 250€

Logement > assez couteux, en moyenne 90 pounds par nuit pour deux avec petits déjeuners (env 100€)

Restaurant > assez couteux, minimum 20 pounds / tête (env 25€). Ce sera le troisième et dernier conseil, n’allez pas en Ecosse pour manger  (l’agneau est tout de même excellent !)

Ces petits panneaux, très présents, indiquent que la route s’élargit pour permettre le croisement avec un autre véhicule (c’est plutôt très bon signe d’en croiser.. !)

J’y retournerai !

Pascalou

écrit par Pascalou

Il y a plus de trente ans, je prenais mon premier vairon au morceau d'élastique. Mouches sèches et pêche aux leurres sont aujourd'hui mes techniques de prédilection. S'il y a de l'eau, il y a du poisson !

Articles similaires :

Une réponse à "Escapade écossaise"

  1. Fishing-Everywhere says:

    Ça donne envie ! C’est magnifique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright - Naturellement Pêche

Naturellement-Peche.info, le magazine de pêche en ligne 100% naturel, écrit par des pêcheurs pour les pêcheurs

Sitemap