Taille légale du brochet, on avance…

Taille légale du brochet, on avance…

Si les pétitions fleurissent un peu partout ces derniers temps pour une augmentation de la taille légale de capture d’Esox Lucius, les mesures semblent faiblement encouragées sur nos différents cours d’eau de seconde catégorie.

Honneur en ce début année au département Côte d’Or (21) qui a fait passer un arrêté préfectoral remontant la maille du brochet de 10 centimètres au 1er janvier 2013 (60cm au lieu de 50cm).

« Cette augmentation de la taille légale est essentiellement motivée par la volonté de préserver la survie du brochet dans le lit de la Saône », explique-t-on du côté de la Direction départementale des territoires. « Elle complète d’autres mesures qui concourent à cet objectif, comme la protection des frayères de brochets, et leur réhabilitation, action conduite par l’EPTB Saône-Doubs et la fédération départementale de pêche. »

La solution pour le brochet dans la Saône, ce n’est pas l’augmentation de la taille de capture. Cela consiste à faire porter aux seuls pêcheurs la responsabilité du problème du brochet

Du côté de cette dernière, qui représente les pêcheurs amateurs à la ligne (plus de 25 000), on se réjouit. « Nous saluons cette décision du préfet. Les associations de pêche (AAPPMA) de Côte-d’Or avaient demandé, à l’unanimité, ces trois mesures lors de la dernière assemblée générale de la fédération et nous avions fait des propositions très claires lors de la dernière commission technique », rappelle Eric Gruer, président de la fédération « Cela va dans la bonne direction pour reconstituer les populations de brochets dans la Saône, en complément des actions en faveur des frayères. » En revanche, on n’a pas la même opinion du côté de pêcheurs amateurs aux engins et filets, dont l’association, la Maille Côte-d’Orienne, compte 18 membres. « La solution pour le brochet dans la Saône, ce n’est pas l’augmentation de la taille de capture. Cela consiste à faire porter aux seuls pêcheurs la responsabilité du problème du brochet », précise Roger Bessis. Le président de l’association insiste sur « les changements du milieu » pour expliquer le phénomène (niveau d’eau qui varie rapidement, pollution omniprésente, arrivées de nouveaux carnassiers…). Mais, l’association regarde aussi du côté de la légalité de cet arrêté : « Il y a un code de l’environnement », souligne Roger Bessis. « Un article indique notamment les espèces dont les tailles peuvent bénéficier de dérogation et le brochet n’en fait pas partie. » L’association locale est en cours de discussion avec sa structure nationale pour la suite à donner. « On espère que le préfet nous entendra », conclu Roger Bessis. De la Saône au tribunal ?

Le combat continu…. bravo à tous ces acteurs.

Source: Bienpublic.com 

2 réponses à "Taille légale du brochet, on avance…"

  1. Dominique says:

    Belle avancée ! Avec, si je ne m’abuse, un quota à 4 carnassiers par jours (pas encore suffisant mais c’est déjà ça) + 1 vrai fermeture du sandre ! Ajouté à celà une date d’ouverture au 1er juin (et non au 1er mai comme dans un max de département)… ça bouge dans le 21 !

    Et l’éternel levée de bouclier d’une poignée d’irréductibles… qui risquent, en +, d’avoir gain de cause…

    Répondre
  2. francis says:

    bravo à la féderation li faut que cela se fasse au niveau national et un quota avec.mais d un autres cotes il faut une garderie presente et sanctions devant les tribunaux certains viandarts critiques que font les pecheurs pro pour la ressource?je croyait que le poissons de la saone etait interdit à la consommation.
    cordialement et encore bien joué

    Répondre

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© Copyright - Naturellement Pêche

Naturellement-Peche.info, le magazine de pêche en ligne 100% naturel, écrit par des pêcheurs pour les pêcheurs

Sitemap